Equipe du Tri 2019

Le Tri du Roi est une association de type Loi de 1901 qui a été déclarée à la sous-préfecture de Rambouillet le 3 août 1998 (Journal Officiel du 29 août 1998).

Le Tri du Roi a pour objet d’organiser des manifestations sportives  aux Essarts le Roi.

Elle regroupe des essartois :

  • qui pratiquent depuis de nombreuses années des activités sportives et de plein air dans les environs des Essarts le Roi
  • qui ont déjà organisé des manifestations publiques
  • qui occupent des responsabilités associatives par ailleurs aux Essarts le Roi.

Le bureau de l’association est constitué comme suit :

Présidente :  Erna JANNINK,
Président d’honneur :  Franck FAUDRY ,
Trésorier : Vincent REITZ,
Secrétaire : Philippe DANIERE.

Historique

1998, c’était durant le millénaire précédent, une maison aux Essarts, quelques personnes se réunissent à la tombée de la nuit! L’heure est grave: nous venons d’apprendre la mort de la Macadam. Qu’allions nous décider?

La conception

Quelques six ans plus tôt, 5 essartois montent une épreuve  sportive d’un genre nouveau. Aujourd’hui cela semble commun, mais à l’époque l’idée était révolutionnaire! L’épreuve comportait quatre tracés sur deux jours. Ceux-ci se tenaient sur des distances variées mais surtout alternaient courses de jour et de nuit.

La facilité de communication du groupe avait permis à l’époque, que la Mairie accompagne la manifestation, l’arrivée de la course de nuit coïncidant avec le feu de la Saint-Jean, événement éminemment apprécié et véritablement rassembleur du village.

Une autre particularité de la Macadam, tenait à la réunion lors d’une même épreuve, de sportifs d’horizons, on ne peut plus différents. En effet à côté du pékin local courait une brochette d’athlètes de haut niveau, voire de niveau international. Ces derniers, stakhanovistes de la foulée rémunératrice, écumaient les courses européennes un tant soit peu dotées d’espèces sonnantes et trébuchantes, tout en faisant le spectacle.

Mais la sixième édition fut la dernière: petites dissensions dans le groupe dues à des projets différents, arrêt des financements publics, la municipalité d’alors voyant d’un mauvais œil, l’émergence d’un groupe politiquement incorrect, les vieux se posent encore la question car celle-ci ne connut jamais de réponse. Des cinq fondateurs initiaux, seul Philippe Issermann connut la gloire, malheureusement à titre posthume, un des deux stades de la ville, portant son nom.

La naissance

Revenons dans notre maison, un soir de 1998, plutôt vers septembre, octobre. La Macadam a jeté l’éponge, nous sommes quelques uns à nous sentir orphelins. Sont présents des coureurs et des commissaires. Le sentiment qui prédomine est le ressenti d’un énorme gâchis en regard du mouvement qui agitait les Essarts, chaque année et qui du coup en cessant, laisse un vide abyssal. Émerge progressivement, l’envie de continuer l’expérience mais sous une forme différente! N’est pas la Macadam qui veut!

L’idée de la succession des courses est retenue. Par contre un recentrage sur le local nous apparaît évident; nous n’avions ni l’envie, ni les capacités de jouer sur un plan national, voire plus! Que faire pour nous démarquer? Le triathlon que quelques uns pratiquait, semble une bonne solution! Mais pourquoi faire simple quand…… L’autre innovation apportée, tient à la notion de relais possible. En effet les courses peuvent s’effectuer seul, en duo ou en trio.

Reste à trouver un nom, après quelques soirées conviviales, nous optons pour le Tri du Roi!

Pour les exégètes, le texte du premier article paru le mercredi 16 juin 1999 dans les journaux locaux:

Nous avons conçu un événement qui pouvait pallier cet ensemble de problèmes et après une année de durs labeurs, le Samedi 12 Juin, à 9 heures, était donné le premier coup de sifflet d’une journée folle, folle, folle.

Première course, la Vaujoyeuse : 3km à pied, 12 km en VTT, 3km à pied. Les équipes sont composées d’un, de deux ou trois concurrents. Si relais il y a, il se fait au gré des équipiers entre chaque épreuve.
Deuxième course, l’Amazone :300m en piscine, 12 km en VTT, 6km à pied, elle a lieu vers 14h, même
possibilité quant aux relais.
Repas pris en commun à 18h en écoutant les jeunes musiciens du groupe de M. Joly de l’
Aidema.

Parenthèse musicale ensuite autour des accordéons de P. Le Pennec et P. Borocek, avant le départ de la dernière course sous les accords des Jazz Stampers, de Bob Brigout.

Troisième course, la
Gallot-Romaine :3 boucles de 3,5 km, à partir de 21h, là également, toute latitude est donnée aux concurrents pour gérer leur course d’équipe.

Nous avions également la volonté de créer quelque chose pour les enfants : cette course s’appelle la Marinette et propose un véritable tri composé de 100m de natation, 1000m de rollers et 1000m de course à pied, à réaliser cette fois entièrement seul.

Quelques chiffres et résultats :

  • 20 équipes réunissant une cinquantaine d’athlètes ont participé à la première édition du Tri du Roi, avec déjà un temps qui s’inscrit comme référence, réalisé par Philippe et Aymeric Bouteffroy, grands vainqueurs de cette journée.
  • Trois athlètes ont réalisé seul, l’ensemble des 9 épreuves, Messieurs Launay, Papon et Cournot
  • Dans une dizaine d’équipes des membres de la même famille concourraient, frères, sœurs, père ou mère/ enfants

Une quarantaine d’enfants ont reçu la médaille du Tri du Roi pour leur participation à la Marinette, le meilleur chrono étant réalisé par Thomas Orseau.

Nous nous sommes toujours demandés comment nous avions pu réaliser cette performance!!! Mais l’idée était bonne et l’envie de continuer, présente!

De l’enfance à la post adolescence
L'équipe des années 2000

L’équipe ne changea pas, sinon au niveau de la présidence vacante. Nous continuâmes bon an, mal an, nos prestations, en tentant d’améliorer le concept.

Au fil des années quelques modifications apparurent:

  • abandon des 9 courses au profit de 2 groupes de 3 épreuves
  • réservation de la Marinette au monde primaire, les collégiens étant intégrés à des équipes adultes et familiales
  • éclatement sur 2 week-end de la Marinette et du Tri du Roi adulte
  • arrêt de la traversée du village pour tout recentrer sur l’espace Gallot
  • création d’une nouvelle course uniquement pédestre, la Choupette, réservée aux CP et aux CE1, la Marinette restant l’apanage  des CE2, CM1 et CM2.
  • investissement définitif de l’espace piscine/gymnase/stade de la Communauté de communes
  • abandon des rollers au profit exclusif de la patinette
L'équipe des années 2010

Le bilan quand nous regardons le chemin parcouru, est vraiment positif! Nous avons su garder l’esprit de cette course qui voit aujourd’hui des familles concourir, composées de générations différentes. Et même si des fois, les résultats ne sont pas à la mesure de l’investissement accompli, nombre d’équipes peu élevé, le jeu en vaut vraiment la chandelle. Et que dire de la prise en charge des commissaires, qui fait partie au même titre que celle des coureurs, des fondamentaux de notre TdR.

Quant à La Choupette et la Marinette, nous sommes devenus un événement incontournable de la vie d’un gamin du secteur. Eh oui aujourd’hui nous travaillons sur un ensemble de 7 communes et d’une dizaine d’écoles, ce qui nous assure la présence de 500 enfants lors de nos compétitions.

Seule ombre au tableau, somme toute, positif: le vieillissement des troupes. 20 ans ont passé, les quarantenaires sont progressivement devenus des soixantenaires ! Et avant qu’il ne soit trop tard, nous avons intégré régulièrement des troupes plus jeunes et c’est tout naturellement qu’elles prennent cette année, les rênes du TdR, pour l’accompagner dans l’âge adulte!